Rencontre Bretonne

rencontre bretonne

La rencontre bretonne a été organisée dans le deuxième quart du XIIe siècle par l’évêque de Clairvaux. La raison en est que l’évêque avait mis un point d’honneur à visiter toutes les églises de France dans un effort pour accroître les connaissances de ses confrères chrétiens. De cette manière, il espérait pouvoir encourager les gens vers le Seigneur. Le peuple breton avait également fait le vœu à Dieu d’accueillir n’importe quel chrétien dans sa communauté et de servir le Seigneur librement. Lorsque l’évêque est venu à la réunion bretonne, il y avait beaucoup d’excitation parmi eux, car il avait déjà visité de nombreuses églises. On s’attendait donc à ce que l’église de Clairvaux soit remplie de monde à son arrivée.

Lorsque l’évêque est arrivé, il était tellement bondé qu’il a fini par s’asseoir devant l’église pour écouter la prédication du peuple breton. Les gens ont chanté des hymnes et lui ont donné une bénédiction sur la congrégation. Ensuite, l’évêque leur a fait le don de la sainte communion, qui consistait en deux morceaux de pain et deux morceaux de vin. Les gens étaient alors obligés de distribuer les cadeaux entre eux.

Au moment où l’évêque partait, une fête lui fut donnée. Les gens se sont rassemblés au sommet de la montagne et ont célébré la fête de la Saint-Jean-Baptiste. Certains croyaient que la fête était liée à la fête de Saint Jean-Baptiste à Jérusalem, célébrée le treizième jour de Tisri en juin. La fête ne fut pas bien accueillie en France, l’évêque de Clairvaux n’étant jamais venu à Jérusalem. D’autres pensaient que la fête était un signe de gratitude envers le peuple breton pour son hospitalité envers l’évêque. Après la célébration, un banquet a été organisé dans le palais, en présence de l’évêque de Clairvaux, de l’évêque de Reims et de l’évêque de Nantes. Cette fête est considérée par certaines personnes comme la plus importante de l’histoire de la rencontre bretonne. rencontre bretonne